Construction à Tryavna – l’école de Tryavna
Construction à Tryavna – l’école de Tryavna
Construction à Tryavna – l’école de Tryavna
Construction à Tryavna – l’école de Tryavna
<
>
Construction à Tryavna – l’école de Tryavna

Tryavna
Construction
Les musées de Tryavna, Bulgarie

Construction à Tryavna – l’école de Tryavna

Les aptitudes des maîtres deTryavna à construire de magnifiques bâtiments sont associées invariablement au développement de deux autres métiers - la sculpture sur bois et la peinture d’icônes. Dans les premières années du développement de l’école d’art de Tryavna, les maîtres prennaient souvent la construction et la décoration des églises. Avec l’accroissement de la demande et des commandes pour la construction d’églises dans la première moitié du 19e siècle, la construction, l’iconographie et la sculpture sur bois se séparaient comme l’artisanat distinct, qui ne gênait pas des familles individuelles à combiner leurs compétences dans l’un d’eux. Donc les Vitanovtsi étaient sculpteurs sur bois et peintres d’icônes. Les Genchovtsi étaient bâtisseurs excellents et sculpteurs sur bois. Le meilleur maître dans ce métier Gencho Kanev est d’origine de cette famille – l’équivalent de maître Kolyu Ficheto, qui a réussi à associer les traditions de construction bulgares à des traditions européennes. Un autre grand maître de l’école de construction de Tryavna travaillait au 19e siècle - Dimitar Sergyov qui, le premier parmi les constructeurs de Tryavna est reconnu par l’administration ottomane en tant que «architecton», c’est-à-dire avec aptitudes d’un architecte.

L’aspect nonpareil de Tryavna est du à son architecture originale, grâce à des générations de maîtres bâtisseurs qui ont construit des églises, des ponts, des écoles, ont créé la maison originale de Tryavna. Les maisons de Tryavna cachées derrière les hauts murs en temps troublé ou avec volets ouverts de magasins justes à côté de la rue à partir du milieu de 19 e siècle, impressionnent par leur architecture. Certains de leurs différences sont: en deux étages, avec étage en baie faisant saillie, des murs blancs avec de multiples fenêtres voûtées, des fenêtres extérieures angulaires chanfreinées. La maison la plus mémorable à Tryavna est celle de Daskala - maison avec deux plafonds-soleils sculptés, pour leur création le maître Dimitar Oshanetsa et le compagnon Ivan Bochukovetsa ont conclu un pari. Les ensembles architecturaux de la Renaissance – rue «Petko R. Slaveykov» et le hameau Kachaunska - ont conservé leurs authenticité et romantique. Parmi les chefs-d’œuvre du patrimoine architectural de Tryavna sont les maisons bâties par Dimitar Sergyov: de Kalintshev /1830/, de Dobrev /1834/, de Raykov /1846/, de Kirev /1851/. La place «Capitaine grand-père Nicolas» est unique avec son plan urbain, conservait presque entièrement sa forme authentique du 19e siècle.

Le pont de pierre voûté est lié harmoniquement à l’environnement architectural et à l’apparence de vieille Tryavna. Il est construit par Dimitar Sergyov en 1844-1845.Avec la tour de l’horloge, ils contribuent à l’atmosphère unique de la ville. Le chroniqueur de Tyavna pope Yovcho enregistra- « ... 1814 : Cette horloge est faite à Tyavna ...». La légende raconte que, pour obtenir l’autorisation des autorités ottomanes pour construire la tour, les femmes de Tyavna devraient refuser de porter la parure traditionnelle de tête «sokay» ressemblant à de beaux diadèmes royaux. Aujourd’hui la tour de l’horloge est un symbole de Tryavna. Le soir, après le dernier son de cloche à 22 heures sur la ville paisible s’étend la vieille chanson douce bulgare «Inséparables », paroles de Pencho Slaveykov.

Il y a beaucoup d’exemples de magnifiques églises, des écoles et autres bâtiments publics, le travail des maîtres de Tryavna dans de nombreux villages en Bulgarie.

Après la Libération, plusieurs des successeurs des anciens constructeurs sont partis vers les pays voisins, en Asie Mineure, en Amérique, en Australie, où protégeaient avec dignité l’appris de leurs prédécesseurs. 

↑

PROGRAMME OPÉRATIONNEL «DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL»
Nous investissons dans votre avenir!

Contrat N° BG161PO001 / 3.1-03/2010/036
«Tryavna - la ville où la beauté est née»

Le projet est mis en œuvre avec le soutien financier du Programme opérationnel «Développement régional» 2007 - 2013, cofinancé par l’Union européenne à travers le Fonds européen de développement régional.

© 2013 Musés et curiosités, Tryavna, Bulgarie
Le site est exécuté par le Consortium «Son et Lumière» (Cable Tech Cable Tech) et est basée sur la conception et système de la gestion de .